2ème Partie

Le Cuir, détail de la peau 

 

 

Maintenant que nous avons vu dans les grandes lignes l’histoire du tannage est ses catégories approchons-nous un peu plus de la matière première des tanneries : la peau des animaux ! Hé oui soyons réalistes, pour avoir du cuir malheureusement certains en payent le prix...
Les peaux proviennent d'animaux morts soit pour leur viande soit exclusivement pour leur peau; c'est pourquoi il est important de s'assurer de l'origine et du suivi du cuir utilisé quand on achète du matériel équestre, mais aussi sacs, chaussures, vêtements etc... Il est important de s'assurer que ces animaux ont au moins été tués dans des conditions descente pour lutter contre la maltraitance animale et ne pas encourager des pratiques comme le braconnage ou le dépeçage à vif, mais aussi pour améliorer les conditions de travail des personnes travaillant dans certaines tanneries étrangères!!!


Voici un lien vers un article traitant du sujet (/!\  attention vidéos choquantes !! ):
"Entre cruauté, pollution,trafic d'animaux, le cuir a-t-il encore ses lettres de noblesse?"


Malheureusement, l'accès à ces informations n'est pas réglementé et les entreprises n'ont aucune obligation de fournir ces infos c'est pour cela que trouver ces informations souvent cachées s'avère en général impossible. En espérant que certaines lois s'établissent pour changer le monde du cuir actuel.


Pour revenir à nôtre sujet principal; la peau des animaux est comme la nôtre composée de différentes couches superposées.
On peut distinguer 4 couches :

 

Vue en Coupe de la Peau
Vue en Coupe de la Peau

 

·             L’épiderme : c’est la partie externe et visible de la peau. L’épiderme est mince et dépourvue de nerfs et de sang. Cette partie est composée de plusieurs couches de cellules qui sont formées de Kératine et renferme les pigments de la peau (couleur de la peau). Celle-ci se renouvelle continuellement car les cellules s’usent et meurent à cause des contacts avec le monde extérieur. Cette partie est éliminée durant la transformation en cuir.

 

·             La couche hyaline : elle se situe entre l’épiderme et le derme et composera à la fin de la transformation de la peau en cuir la « fleur » du cuir ou « l’endroit » du cuir qui doit être lisse et uniforme.

 

·             Le derme : C’est la partie interne de la peau, celle qui est en contact avec les organes de l’animal, elle est épaisse et composée de deux types de fibres : 

o   Les blanches ou tissus collagène : couche avec laquelle on fabrique les colles

o   Les jaunes ou élastiques : couche constituée de fibres résistantes qui donnent sa tenue, sa fermeté et sa résistance à l’eau au cuir.
elles sont constituées de cellules conjonctives qui participent aux systèmes de défense de l’organisme.

 

C’est dans le derme que se terminent les ramifications sanguines et nerveuses mais aussi où débute le poil. Le derme renferme les glandes sébacées là où se développe le bulbe du poil et là où est sécrété le sébum servant à graisser la peau de l’animal.
Le derme est ce qu’on appelle le « côté chair » du cuir ou « l’envers » et est donc la plus grande partie du cuir. On peut dire que c’est la vraie matière première des tanneries.

 

·         L’hypoderme ou couche adipeuse : est le tissus cellulaire qui sépare la chair et la peau de l’animal. Il est gorgé de graisse et est nourri par les vaisseaux sanguins. Il contient les glandes sudoripares qui sécrètent la sueur.
Cette partie ne s’utilise pas pour la fabrication du cuir et est éliminée au cours du tannage.




Sur toutes les peaux non exotiques on retrouve les mêmes zones à savoir : 


La Tête

1

Le Cou

2

L’Épaule

3

La Patte avant

4

L’Aisselle

5

Le Ventre

6

L’Aine

7

La Patte arrière

8

La Culée

9

La Queue

10

Correspondance des Parties sur l'Animal et sur la Peau.
Correspondance des Parties sur l'Animal et sur la Peau.



En Sellerie Bourrellerie Les cuirs les plus utilisés sont les cuirs dit « forts » qui ont une épaisseur entre 3 et 5mm et qui, dans la plus part des cas ont un tannage végétal.
Ceux-ci peuvent être découpés et vendu sous plusieurs formes intégrant plus ou moins de parties de l’animal. Voici un schéma expliquant les différentes découpes et leur nom :

 


Le collet : correspond au cou ou encolure de l’animal et est souvent une partie ridée à cause des mouvements de tête de l’animal. L’usage de cette partie est souvent évité si possible.

 

Les flancs : correspondent aux côtés de l’animal en partant du milieu des côtes en descendant vers le ventre sous l’animal. Cette partie est très « flancheuse » à cause de l’étirement de la peau due à la respiration de l’animal. Cette partie doit être évitée car elle est moins résistante car les fibres sont distendues et lâches, mais elle est aussi moins belle esthétiquement.

 

La culée : correspond aux fesses de l’animal et est la partie la plus épaisse et résistante de la peau. Cette partie est utilisée en premier, surtout pour des pièces qui seront sujettes à de fortes forces (traction, résistance, torsion etc..)Le croupon : correspond au dos de l’animal et est la partie la plus belle est la plus résistante avec la culée. Cette partie est avec la culée la partie qui est toujours utilisée pour sa résistance et sa régularité.

 

La bande : est une peau coupée en deux dans la longueur au niveau de la raie de dos (= la colonne vertébrale) et qui contient la moitié du collet, des flancs, du croupon et de la culée.

 

Le dosset, ½ dosset : est une peau entière à laquelle on a retiré les flancs. Un ½ dosset est la moitié d’un dosset coupé dans sa longueur.

 

Le Butt, ½ butt : est une peau à laquelle on a retiré les flancs et le collet, il ne reste donc plus que le croupon et la culée. Un ½ butt est la moitié d’un butt coupé dans sa longueur.



Découpe du Cuir pour la Vente
Découpe du Cuir pour la Vente




Malheureusement aucun cuir n’est parfait, en effet chaque peau comporte une ou plusieurs petites imperfections plus ou moins visibles et plus ou moins graves.


Ces imperfections peuvent venir de différents facteurs.

·         Sur l’animal vivant :

o   Parasites externes : tiques, mélophages, galles…

o   Parasites internes : les larves de varron ou taon…

o   Blessures dues à l’environnement : barbelés, végétation (ronces…), marquage au feu, traces d’urine (forte acidité)

o   Interventions chirurgicales : mise bas par césarienne, points de suture….

 

 

·         Au moment de l’abattage :

o   Mauvaise parfente (découpe de la peau pour extraire la viande) : dissymétrie et pourtours très découpés.

o   Traces de coutelures et trous.

 

·         Au moment du tannage :

o   L’échauffe : début de putréfaction avant le début du tannage.

o   Tâches rouge/violet côté chair : trop forte concentration de sel de conservation à cet endroit.

o   Piqûre de sel : trop de sel côté fleur

o   Dermestes : insectes qui mangent le derme durant la conservation.




Maintenant que vous savez tout sur la peau, vous pourrez mieux comprendre l'article à venir sur les différentes étapes du tannage, pour à la fin arriver à avoir un beau cuir que votre Sellier utilisera pour réaliser Bridon, Licols, Selles etc.... à votre plus grand plaisir !