Vieil atelier de Sellier Bourrelier (www.actuacity.com)
Vieil atelier de Sellier Bourrelier (www.actuacity.com)

 

Histoire et évolution du métier de Sellier Harnacheur

 

 Avec la domestication des chevaux et des bovins, le métier de bourrelier se développe et devient indispensable dans tous les milieux ruraux. En effet le travail du bourrelier qui en 1268 était déjà définit comme « faiseurs de colliers à cheval et de dossières de selle et de toute autre manière de bourrellerie » selon les statuts de la corporation, prend de plus en plus d'ampleur au fil des années pour arriver à être un métier à part entière et essentiel au développement économique. 

Le métier de bourrelier est donc très ancien et historiquement est le premier à voir le jour. La compagnie des bourreliers était régie par des dispositions légales mises en place pour la première fois sous le règne de Charles VI en 1403 puis par les différents rois tels que Henri III, Louis XIV et enfin Louis XV.
Le rôle du bourrelier était donc important et primordial puisqu’il était le seul capable de confectionner et entretenir harnais, colliers et toutes les pièces d’attelage permettant d'atteler les chevaux à une voiture ou un outil. Logiquement à l’époque où les chevaux et les bovins étaient les seuls moyens de traction, l’artisan bourrelier était un artisan indispensable et avait une grande notoriété puisqu’on ne pouvait pas se passer de ses services.

À partir de 1400 avec la réglementation mise en place par Charles VI les bourreliers employaient souvent plusieurs ouvriers et formaient des apprentis. Ceux-ci
pouvaient devenir maîtres après avoir accompli leur chef-d’œuvre, à savoir un harnais complet. Pour preuve de ce statut, qui fût un temps privilégié, cette corporation bénéficiait du droit du port de l’épée.

 

Plus tard, avec l’apparition des voitures hippomobiles la corporation se divisa en bourrelier et sellier qui avaient chacun un domaine propre.

o   Les bourreliers :

·         Bâtiers : confectionnent les bâts et les harnais grossiers et de travail.

·      Harnacheurs : confectionnent les harnais de carrosses les chaises de poste et autre voitures.

o   Le sellier : travaille la tapisserie des voitures hippomobiles et la sellerie des chevaux de                               manège ou de monte.

 

Pour s’y retrouver plus simplement il suffit de regarder l’origine des mots.
Le terme de "sellier" vient du mot "selle" issu du latin "sella" qui veut dire : siège.
Pour le terme de "bourrelier", il vient du mot "bourre" qui est le crin animal ou encore la filasse de chanvre servant au rembourrage des colliers.

Au final la différence se faisait souvent en fonction de où on se trouvait : En ville on parlait plus souvent de sellier puisque la monte et le luxe étaient plus réservées aux riches des villes, tandis que dans les campagnes on rencontrait plus souvent des bourreliers qui fabriquaient du matériel équestre destiné au travail et l’agriculture.



Ouvriers de la Sellerie Rémoulade (http://hippotese.free.fr/)
Ouvriers de la Sellerie Rémoulade (http://hippotese.free.fr/)

Malheureusement avec l'apparition des machines, les chevaux sont devenus de moins en moins indispensables et ont disparus de nos campagnes et, avec eux, le métier de bourrelier.
Aujourd'hui, grâce  à la fusion des compagnons selliers et des compagnons bourreliers en 1920, le métier subsiste sous l’appellation de «  sellier bourrelier harnacheur » qui réalise quasiment plus qu’exclusivement des équipements pour les chevaux de monte.


Actuellement, les artisans selliers sont de plus en plus rares et ce, dû au développement toujours plus pointu des machines qui de nos jour font naître des industries capables de fabriquer des selles et des harnachements à la chaîne et à des coûts toujours plus bas.

Heureusement il existe encore quelques artisans soucieux de la tradition et du travail de qualité fait main, qui arrivent à subsister tant bien que mal face au grosses industries.





Source: http://haras.vendee.fr/ , http://bourrelier.pagesperso-orange.fr/ et http://atelierfaerie-cuirduvercors.blogspot.fr/